HOMMAGE :

Viola Kennert et Pierre Tourne

L’Acat-Luxembourg se souvient avec émotion de deux de ses anciens membres, qui ont compté parmi les piliers de l’ACAT Luxembourg à ses débuts, et qui nous ont malheureusement quittés récemment : la pasteure Viola Kennert, décédée à Berlin le 26 juillet 2020, et le pasteur Pierre Tourne, décédé à Orléans le 20 août 2020.

Nous adressons nos sincères condoléances aux familles et aux proches des deux défunts.

Viola Kennert a rejoint l’ACAT Luxembourg peu de temps après la création de l’association en 1985. La mission de l’ACAT – l’engagement en faveur de la dignité humaine et pour l’abolition de la torture, s’appuyant sur la foi chrétienne et dans un esprit oecuménique – lui tenait à coeur.
Les premières années, le groupe ACAT se réunissait fréquemment dans les locaux de la paroisse protestante allemande (Evangelische Gemeinde deutscher Sprache), qui hébergeait tant la famille Kennert que celle du pasteur Pierre Tourne, premier président de l’ACAT.
Avec sa sensibilité particulière pour les questions ayant trait à l’engagement social chrétien et aux droits humains, ainsi que ses dons de communication exceptionnels et sa chaleur humaine, Viola a beaucoup contribué à la vie de l’ACAT, et notamment à toute la dimension “réflexion théologique” de son travail.
En 1989-90, alors que notre groupe du Luxembourg se préparait à participer à la première Rencontre internationale des ACAT autour du thème “Torturés, tortionnaires, espérance chrétienne”, elle a joué un rôle important dans l’approfondissement de nos réflexions, y apportant son témoignage de théologienne mais aussi son expérience personnelle d’Allemande ayant grandi au Chili. Lors de la Rencontre internationale même, qui se tenait à Bâle en octobre 1990, nous étions fiers de l’entendre présenter, avec sa clarté caractéristique, une synthèse de nos travaux luxembourgeois en séance plénière.
Autre souvenir de Viola : en février 1992, notre groupe ACAT accueillait au Luxembourg la présidente et la vice-présidente des Grands-Mères de la Place de Mai (Abuelas de Plaza de Mayo), venues d’Argentine. Lors d’une soirée organisée à cette occasion, plusieurs participants ont offert des prières à différentes intentions – pour les victimes de la dictature, pour les familles en recherche de leurs enfants …
Viola, elle, s’était chargée de prier pour les tortionnaires. Voici le beau texte qu’elle avait préparé :
 
Gott, Bruder und Gefährte von Männern und Frauen,
wir kennen dich durch Jesus von Nazareth,
Gott der Liebe:
Vor dir denken wir an die Mächtigen dieser Welt, die ihre Macht missbrauchen,
Frauen und Männer, die foltern und Frauen, Männer und Kinder misshandeln.
An sie denken wir vor dir und bitten dich, Gott;
Lass in ihnen Mut wachsen, damit sie die Kette der Gewalt brechen,
schenk ihnen Kraft, dass sie in die Augen derer blicken,
die leiden, damit sie ihre eigene Brutalität erkennen.
Gott, nähere dich ihnen,
damit ihre Gewissen erwachen und
zeige du ihnen Auswege aus ihrem Leben als Unterdrücker.
Gott, manchmal fällt es uns schwer, so zu beten – aber wir vertrauen Deiner Gnade und deiner Macht.
 
Quelques mois plus tard, Viola quittait le Luxembourg pour l’Allemagne. Mais sa participation à l’ACAT Luxembourg a continué de marquer l’association à travers les personnes qui l’avaient connue, inspirées par ses paroles et ses signes d’encouragement pendant les années qui ont suivi.
Pierre Tourne, qui est décédé fin août, a fait partie du petit groupe des fondateurs et a été le premier président de l’ACAT Luxembourg, de 1985 à 1988. À l’époque de la création de notre ACAT, Pierre était pasteur de la paroisse francophone de Luxembourg. Homme de vision, il a posé les fondements de l’association et l’a marqué par son sens de l’engagement, sa contribution au rapprochement entre confessions chrétiennes et son caractère jovial et amical. Grâce à son sens de l’humour bien à lui, les réunions mensuelles de l’ACAT n’étaient jamais tristes !
Pacifiste convaincu, il avait refusé de prendre les armes, se faisant objecteur de conscience et en avait payé le prix exigé à l’époque, à savoir l’emprisonnement.
Pierre avait également conscience de l’importance du travail de vigilance dans la mission de l’ACAT et avait tenu, dès le départ, à ce que le groupe de Luxembourg se manifeste au sujet des conditions de détention à la prison de Schrassig.
Son épouse Henriette et lui ont aussi largement contribué à l’esprit de collaboration étroite qui a marqué très tôt les relations entre l’ACAT Luxembourg et la section luxembourgeoise d’Amnesty International. Je n’oublie pas que c’est lors d’une soirée d’information de 1985 sur les droits de l’homme au Congo, animée conjointement par Pierre et le président d’Amnesty d’alors, Roby Altmann (autre co-fondateur de l’ACAT), que Simone et moi avons décidé de nous engager en rejoignant l’ACAT !
Patrick Byrne

Photo : ancien.ne.s président.e.s de l’ACAT-Luxembourg. En haut à gauche : Pierre Tourne

Témoignage de Mgr Mathias Schiltz, ancien Vicaire général, co-fondateur de l’ACAT Luxembourg :
C’est un nombre impressionnant de personnes qui m’ont fait part du décès de Viola. C’est une preuve de la place centrale qu’elle a occupée parmi nous durant sa présence au Luxembourg. Elle a été le pôle de l’action œcuménique à cette époque. Et notre large communion dans le deuil de son trépas montre que l’enthousiasme pour la réconciliation des chrétiens qu’elle avait su allumer est encore vivant.
 
Je partage le deuil de la famille de Pierre Tourne en me souvenant avec émotion et estime de l’ancien compagnon de route. Ma prière est assurée à celui qui a été l’initiateur d’ACAT Luxembourg. Sa mémoire va survivre dans cette œuvre plus que jamais nécessaire par les temps qui courent.

Articles liés

Vendredi Saint 2020

Vendredi Saint 2020

En ce Vendredi Saint, nous partageons avec vous notre méditation et l’homélie du Père Michael Lapsley (vidéo en anglais, traduction en français).

lire plus
Contactez l’ACAT Luxembourg

T +325 44 743 558

Permanences le mercredi et vendredi, de 9h30 à 12h sauf vacances scolaires ou sur rendez-vous

contact@acat.lu

Siège social
5, Av Marie-Thérèse
L-2132 Luxembourg

Compte bancaire

IBAN LU77 1111 0211 9347 0000
Association d’utilité publique, les dons faits sont déductibles des impôts
Ecrivez-nous