Abandon des migrants, victimes de la « guerre hybride » sur les marches orientales de l’Union européenne

Aux portes de l’Europe, ils seraient des centaines de migrants acculés du côté polonais, des milliers, du côté bélarusse

Choquées par les graves atteintes aux droits humains dont sont victimes ces migrants, les ACAT Européennes signataires, membres de la FIACAT, dénoncent une fois de plus la résurgence de pratiques opposées au droit international.

Elles sollicitent l’intervention de toute urgence de l’UE pour organiser la prise en charge matérielle de ces personnes, contrôler le respect de leurs droits fondamentaux, en interdisant notamment les push-back sur ces zones frontières.

Les États concernés responsables de violations sont sommés de corriger leur approche sans attendre, en garantissant à tout migrant arrivé à leurs frontières une procédure d’asile régulière, un traitement digne, et en premier lieu, un accès inconditionnel et immédiat à l’aide humanitaire d’urgence.

Nos organisations ne sauraient se taire face à la « guerre hybride » qui se déroule aux confins orientaux de l’UE. L’une des conséquences est que nombre d’exilés se retrouvent au Belarus, où leur demande d’asile n’est ni examinée ni traitée, piégés en pleine forêt, cernés de gardes-frontières, de la police et de l’armée du Belarus et de Pologne. Les familles et les mineurs, en particulier, sont à la merci de l’hiver implacable et précoce, et de l’arbitraire des forces de sécurité, dans une situation intolérable.

C’est de toute urgence qu’ils doivent être secourus et que leurs droits fondamentaux doivent être respectés

Nos précédentes actions

ACAT NEWS

ACAT NEWS

Bulletin périodique de l’ACAT Luxembourg. Décembre 2021

lire plus